Barillette-Dôle-Noirmont

Barillette-Dôle-Noirmont

Belle transition que celle qui m'a amené à Bois d'Amont, un peu court peut-être (je m'attendais à me faire un cross mais le vent persistait en S-E alors que la rue de nuage éphémère empruntée depuis la Dôle se désintégrait dès l'arrivée au-dessus du Noirmont. Encore un beau thermique enroulé avec un planeur m'amènera bien au-dessus de la montagne, mais le choix de rechercher le thermique sous le vent du nuage au dessus de la Vallée de Joux s'avérera fatal. L'autre alternative ne fut certainement pas meilleure car les cums s'étalaient de façon suspecte et se désagrégeaient au fur et à mesure de ma progression. MAIS QUEL BEAU VOL !! Retour en stop avec Jocelyne, petite blonde pétillante, la quarantaine toute fraiche, chaudement sortie du Paléo (mon type de femme : musique à coin dans la bagnole, c'était génial on s'entendait pas parler mais le courant a passé), puis à la Cure une famille française sympa à la recherche d'un camping au bord du lac. Grâce à Jörg on a pu leur conseiller Tannay. Trop pressé de redécoller depuis Monteret pour savoir s'ils y ont trouvé de la place pour leur camping car. Redécollage donc, déco en compagnie de Pierre Flück vers 15.45h. J'aurai la chance d'enrouler la pompe-de-devant afin de revenir vers la voiture - ou presque - vol quelque peu écourté par un pilotage plutôt flemmard et dilétante. L'Ailette vient me chercher à Bonmont (c'est fou comme c'est endroit fout toujours la trouille quand voit les grilles, maintenant Arlette tu sais pourquoi je suis venu vers toi en courant, c'était pas un entraînement de la prochaine X-Alps..). Biz à Tous Rrr
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire