30.08.2014 - Suchet - Blonay: Pascal, vainqueur d'un plateau difficile

Il est des pilotes sympas, terriblement teigneux en vol mais humbles dès qu'ils ont les pieds sur terre avec qui on aime particulièrement partager des instants de bonheur total. Déco NO au Suchet à 14h40 pour Jack et Pascal Maillard, 14h55 pour Ruru en manque de cycle. Le bon départ dans ce vol de plaine devait se jouer sous le vent du Suchet avec une première pompe pour les deux premiers, rien pour le troisième qui part trop vite sur le plateau. Jascal font le nuage et partent tant bien que mal direction SO-S, poussés par un petit vent de N. Dans ces conditions faibles, il ne faut pas louper une pompe et c'est ce que j'ai fait vers Lignerolle dans la "pétole" alors qu'une fois de plus je n'ai pas eu la patience de trouver et enrouler ze pompe avant, pour me monter au plaf. Jascal continuent alors que je m'apprête à leur faire la chariote en posant à l'atterro. Les nuages sont déchiquetés, se font et se défont à une allure frustrante, conditions difficiles dans lesquelles Jack se bat le couteau entre les dents avant de poser à Chavornay, une bière à la main - fallait dire que t'avais soif, Jackouille. On retrouve Pascal à la radio qui sait maintenir le suspense ("pas facile, là je crois que je vais poser") ("rodgeur, mais là, c'est vraiment dur, je crois que, oui cette fois ça y est, cette fois je vais poser") ("ah oui oui oui, moi aussi, et avec de la mayo c'est encore meilleur, mais là franchement, j'y arrive plus les gars, cette fois je vais devoir poser") ("Là je m'approche du Mt Pélerin mais c'est fini, cette fois je vais poser"), marrant l'optimisme contre-intuitif de ce garçon.. Après une longue période de black-out, un peu comme juste avant que le space shuttle n'atterrisse ou ne se pulvérise (il se refait plusieurs fois en apnée à 60 m/sol), Pascal réapparait à la radio en youtzant, ça y est il a passé le Mt-Pélerin, vaincu le Nord qui voulait l'abattre, et triomphe tel un Comte de Savoie en inspectant ses anciennes terres, passant sur les Pléiades, puis sur son château avant de poser à Blonay où Jack et moi nous prosternons à ces pieds en signe d'allégeance. Bravo Monsieur le Comte ! Clin d'œil Bravo Pascal !P1010826P1010831P1010834P1010836P1010840P1010841P1010843P1010845P1010846

X-Cross Plateau