Ivres de Dôle

À part des superlatifs, il n'y a pas grand-chose d'autre à dire sur une pareille journée, si ce n'est le petit bémol du vent de nord-ouest à l'arrivée en haut (à 6h45... on y était !) qui a un peu gâché la fête au lever de soleil, mais par la suite, mère nature a joué divinement sont rôle, le vent tourne ESE et ce, jusqu'à presque 15h.

Plus de 18 pilotes sont montés pour profiter de la fête, soit une grosse brochette de pilotes du CVLD (que je n'énumèrerais pas ici de peur d'en oublier), des genevois et des lédoniens.

Mis à part du laminaire pour un soring de rêve, quand la couche de brouillard s'est ouverte on décida de faire le grand plouf jusqu'en bas et quelle belle surprise ne fût pas celle de trouver un thermique à côté de la Barillette, qui nous propulsera à 2000 m.

Img 1163Img 1164

Panorama de la doleLa dole 02845La dole 02852La dole 02853La dole 02855

Img 1183

Img 1191

La dole 2865

La dole 2863

P1020863P1020867P1020871P1020876P1020881P1020882P1020885P1020886P1020892P1020895P1020939P1020935P1020955P1020940P1020910

La Dôle