Emotion ferroviaire puis super vols

Bus et train pour monter à la Berneuse, Nady me rejoint à Aigle et nous montons rejoindre Alexandrine en haut. Tout va bien jusqu'à l'arrêt d'urgence de la machine. Jamais pris une pétée pareille. Pour comparer à la voiture, seul un mur peu faire mieux... Nady part en avant mais ne se fait pas mal, une passagère se plaint du coup du lapin, mais ça va. Perso je me tenais de côté et et ai encaissé sans mal. Le mécano sort de sa cabine, affairé à expliquer cet arrêt violent au natel, puis il s'en va à l'autre bout du train. Une dame peu rassurée s'inquiète beaucoup du fait que le train pourrait tout d'un coup partir dans la pente. On lui dit qu'un train, en 2015, devrait avoir plusieurs freins qui vont bien... Ensuite, plus rien ne se passe pendant un moment, personne et pas un son. Puis, en un centième de seconde.... hop, roue libre... On descend... Pas le moindre son, ni de frein ou frottement ou quoi que ce soit. Pied de nez La dame qui était peu rassurée glousse d'effroi... J'hésite entre "c'est impossible" et "c'est quoi ce bordel". J'ouvre la fenêtre pour mieux estimer le confort d'un éventuel atterrissage de fortune de passagers qui sautent... Mais là un bon coup de frein, puissant mais pas comme celui du frein d'urgence nous arrête... Le mécano revient, expliquant qu'il a perdu le frein électrique, qu'ils restent le pneumatique et celui d'urgence, que nous connaissons bien...

Comme il annonce que ça va prendre des plombes, Nady et moi prenons congé des autres passagers, fort sympas. Ca crée des liens les émotions Sourire et hop on monte à pinces.

Imag0739

Faisaient moins les malins en roue libre...

Imag0740Maudite machine...

Imag0741

Imag0742

On monte par les tunnels, on ne risque pas de se prendre un train...Rigolant

Ca grimpe raide. et en arrivant peu avant Leysin, on entend du bruit. Une passagère qu'on retrouve ensuite nous explique qu'une locomotive est venue les descendre jusqu'à un croisement et qu'ils ont finalement pris le train d'après... 

C'est le train d'après que l'on entend... Une des passagères nous voit et dit au chauffeur de s'arrêter pour nous reprendre. Il nous fait signe que non avec son index, et passe.... tout droit... Comme on est 100m avant un arrêt, je fonce pour qu'on puisse le choper, mais hop, il se tire sans nous.. sympa quoi... A ce même arrêt une dame qui était dans notre wagon se fait attendre par un copine en voiture. Ils nous emmenent gentillement à la télécabine.

S'ensuivent 3 jolis vols pour Alexandrine, Nady et moi... Ca pompait, fallait gratter mais on a pu tenir voir monter un peu aussi...

Imag0749

Vive l'hiver...

Imag0752

Demain on remet ça...