La Bosse merdique, Mijoux fantastique

La Bosse merdique, Mijoux fantastique

Après sêtre fait secoué dans tous les sens dans l'inversion habituelle de cette ... de Bassin Lémanique, Rykola et moi, sans les autres, qui ont préféré rester dans cette masse d'air désagréable, nous sommes partis pour Mijoux - après qq hésitations pour Septmoncel tout de même. Première pompe: 2000m. Tout doux, aucune turbulence, que du bonheur! Là, on se dit: c'est tout bon pour le Reculet! Et effectivement, même mieux, comme collés au plafond, nous allons jusqu'aux Roches Franches, les doigts de pied dans le nez, exercice difficile dans un cocon! Le retour est un peu plus près du relief, mais nous nous en tirerons relativement bien et reposerons en-haut après 1h50 de vol transcendant. Quel plaisir de voler haut sans turbulences. Nous avons alors une pensée émue pour les 6 ou 7 amis sédentaires, sans compter Ruru qui avait mieux à faire que voler (!). Kreu et LaMouette