Charézier: un peu de tout en équipe sympa

Un peu faiblet au début, une ondée de 5 minutes à l'abri dans les caisses, puis attente des cycles. Un gros nous emmène haut Kreukreu et moi, juste après le passage d'un grrrrros qui suçait fort. A 1000m je prends un peu peur et détruit. Kreukreu, moins trouillard poursuit son ascension. Il ira à 1500 et se baladera en plaine. Moi, avec les oreilles et accéléré à fond, je montais toujours plus, 2,1...2,2...2,3...2,5... j'ai basté. Dommage, j'aurais dû suivre Kreukreu. M'enfin, c'était déjà sympa.

Puis, un créneau soaring.

Et enfin... l'apéro.

Du CVLD nous étions Kreukreu, Pascal Jaunin, Pascal Maillard, Roger et moi-même, puis nous ont rejoint 2 connaissances du Salève: Eric et Colin.

Dimitri devait être très occupé par les érections pestilen... euh, les élections présidentielles. Il a dû être vert en voyant Kreukreu à 1500 sur sa maison...

Le héro revenant de son envolée

Pascal sous son avion

Charézier

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire