Mardi au Noirmont

Petite revanche personnelle puisque je n'ai pas pu participer à l'éparpillement de lundi.
Une petite montée sur cette magnifique montagne puis une attente de 1h15 qui me permet de faire une petite sieste, réveillé par notre ami du golf (excuse, j'ai oublié ton nom).
Enfin une éclaircie se dessine, décollage un peu rock'n roll à 16h30, pour une jolie ballade le long de la Vallée de Joux, je me permets un petit crochet sur le Risoux en direction de Roche Champion que je n'atteindrais pas, vent de face, dégueulante et forêt peu accueillants me dissuaderont d'insister.
Quand je fais demi-tour je constate que presque toute la vallée est à l'ombre, seule une petite tache de soleil résiste sur l'Orient, je m'y rends mais pas de thermique donc fin du périple, il est 18h00. Je suis très heureux, une petite débattue à la main droite (j'avais les gants chauffants mais je les ai pas mis en route). Le stop à la Vallée de Joux c'est un vrai bonheur 25 minutes pour retrouver ma voiture au pied du Noirmont.
Ps : Sylvain ta vallée est vraiment magnifique je ne me lasse pas de la survoler.

Noirmont